Thegriffinlounge Actu L’arthrose : cette pathologie des personnes âgées

L’arthrose : cette pathologie des personnes âgées




L’arthrose est souvent perçue comme une compagne indésirable du vieillissement. Elle s’insinue dans les articulations et chuchote à chaque mouvement son refrain douloureux. Pourtant, cette maladie ne se résume pas à une simple conséquence de l’âge; elle est bien plus complexe et mérite que l’on s’y attarde. Ici, nous allons explorer cette affection sous toutes ses coutures, depuis ses causes, ses symptômes, jusqu’aux traitements disponibles et les habitudes de vie pouvant atténuer ses effets.

Comprendre l’arthrose : causes et symptômes

L’arthrose est la résultante d’une dégradation progressive du cartilage qui recouvre les extrémités des os au sein de l’articulation. Cette détérioration peut être accélérée par divers facteurs tels que des déséquilibres hormonaux, l’hérédité, ou encore un surpoids imposant une pression excessive sur les articulations. En outre, des blessures antérieures ou une sollicitation répétée d’une articulation particulière lors d’activités professionnelles ou sportives peuvent également être responsables.

Quant aux symptômes, ils varient selon le stade de la maladie. Dans ses premiers temps, l’arthrose peut se manifester par une douleur sourde après un effort, souvent soulagée par le repos. Cependant, à mesure que la maladie progresse, les douleurs articulaires peuvent devenir plus vives, constantes et perturber le sommeil. La perte de l’autonomie est une crainte légitime puisque la mobilité peut être réduite, rendant les activités quotidiennes plus ardues. Par ailleurs, un gonflement de l’articulation touchée et une diminution de sa flexibilité sont également des indices révélateurs. Vous pouvez visiter www.focm.net pour mieux comprendre cette pathologie.

La gestion de la douleur articulaire

Les traitements médicamenteux peuvent offrir un soulagement significatif, mais ils ne sont pas dénués d’effets secondaires. Des analgésiques tels que le paracétamol peuvent être utilisés pour les douleurs légères, tandis que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont parfois prescrits pour des douleurs plus intenses. Pour les cas plus sévères, des injections de corticoïdes ou d’acide hyaluronique directement dans l’articulation peuvent être envisagées.

Cependant, il ne faut pas négliger les approches alternatives. La physiothérapie, l’acupuncture ou encore l’ostéopathie peuvent parfois apporter un soulagement considérable, réduisant ainsi la nécessité de médicaments.

L’exercice physique régulier est un allié précieux dans la lutte contre l’arthrose. Il contribue à renforcer les muscles entourant les articulations et à maintenir leur flexibilité. Des activités à faible impact, telles que la natation ou le vélo, sont particulièrement recommandées. Par ailleurs, une alimentation équilibrée riche en oméga-3, en fruits et en légumes peut aider à réduire l’inflammation.

Articles similaires