Thegriffinlounge Actu Une banque peut-elle vraiment être écologique ?

Une banque peut-elle vraiment être écologique ?




Le taux d’émission de GES (Gaz à Effet de Serre) dépasse actuellement la normale. De ce fait, chaque individu devra désormais engager un comportement éco-responsable afin de ralentir la dégradation de l’environnement. Entre autres, opter pour une banque écologique ou « banque verte » vous permettra de réduire positivement votre empreinte carbone. Ainsi comment reconnaître qu’une banque est éco-responsable ?

Une banque écologique finance exclusivement des projets écologiques

Une banque écologique se définit comme étant une institution financière visant à limiter méthodiquement l’émission de GES. Cette action doit ainsi déboucher dans la limitation de l’empreinte carbone issue de son activité. Dans ce contexte, une banque éco-responsable s’engage à respecter l’environnement dans la mise en œuvre de ses différents projets.

A voir aussi : Tendances incontournables, modèles chics et astuces de style pour les blazers femme

Pour ce faire, une banque écologique véhicule ses valeurs en déployant ses services dans le financement exclusif des projets écologiques. Il peut, dès lors, s’agir de projet de : 

  • Recyclage ;
  • Isolation thermique ;
  • Fabrication de produits non toxiques pour l’environnement ;
  • Etc.

En outre, n’hésitez pas à explorer ce guide pour en savoir plus sur comment choisir une banque écologique.

A lire en complément : Où trouver le meilleur fabricateur de signalétique en inox?

Une banque écologique est transparente

Pour être fiable, une institution bancaire se doit d’être transparente. Ce critère est notamment important afin de juger de la crédibilité d’une banque écologique. Dans cette optique, elle se doit d’aligner son discours avec ses offres de financement. Pour ce faire, une banque écologique s’engage à communiquer régulièrement ses rapports d’activité afin d’aviser ses clients de l’utilisation de leur argent.

En agissant ainsi, la banque se porte garant dans la bonne exécution de son devoir en tant que médiateur entre les déposants et les emprunteurs. Par conséquent, l’institution parviendra à mieux rehausser son image auprès des clients potentiels. Le critère de transparence revêt notamment un gage de confiance concernant les prêts et les financements octroyés.

Une banque écologique décline les projets non éthiques

Pour être parfaitement éthique et garantir le respect de ses valeurs, une banque écologique a pour obligation de décliner le financement des projets à conséquences polluantes. Pour ce faire, elle se doit d’appliquer une « politique d’exclusion sectorielle » dans son mode de fonctionnement. Celle-ci s’explique notamment par le refus des demandes de financement relatifs aux secteurs jugés nocifs.

Entre autres, malgré qu’un projet d’exploitation d’énergies fossiles soit fructueux, une banque écologique ne doit pas à hésiter à le contester.

Articles similaires