Thegriffinlounge Actu DIY : Fabriquez votre propre machine à pellets maison

DIY : Fabriquez votre propre machine à pellets maison




L’hiver est presque à nos portes. Pour bénéficier d’une chaleur réconfortante tout au long de cette période, il est important de disposer d’un appareil de chauffage adéquat. Entre autres, la poêle à pellets constitue une solution à la fois économique et écologique. Cependant, son usage nécessite une quantité importante de pellets. Découvrez notre article DIY pour fabriquer vous-même votre machine à granulés.

Etape 1 : Rassembler les matériaux nécessaires

Fabriquer soi-même ses propres pellets fait partie des recommandations de nombreuses autorités environnementales. En effet, recourir à cette méthode vous permettra de recycler certains déchets pouvant se retrouver dans votre bureau mais également dans votre jardin. Ainsi, pour fabriquer soi-même sa machine à pellets ne nécessite que de quelques instruments tels que : 

Dans le meme genre : Comment perdre 3 kilos en peu de temps ?

  • Un marteau ;
  • Des vis ;
  • Une scie circulaire ;
  • Un fil à souder ;
  • Une bêche ;
  • Etc.

En bref, tout ce que vous disposez déjà dans votre trousse à outils. Par ailleurs, vous devez cependant vous fournir d’un moteur électrique, d’un cadre en métal, de rouleaux de pression, d’une matrice et d’une trémie pour monter votre propre machine à pellets. En outre, consultez cet avis pour plus de détails sur la confection d’une machine à pellets.

Etape 2 : Monter les différents compartiments 

Après avoir rassemblé toutes les pièces nécessaires, il est temps de rallier les divers matériaux pour obtenir votre machine à granulés. Dans cette optique, la première étape est de monter le cadre de la machine à l’aide d’un tournevis et des vis. Ensuite, installer correctement le moteur. L’idéal, c’est de creuser un trou dans le sol pour lui assurer un emplacement sécurisé.

Lire également : Quelles sont les fleurs d'amour disponible sur le marché ?

Une fois le moteur mis en place, pensez à fixer des plaques en acier inoxydable, parfait pour moudre le bois. Enfin, n’oubliez pas d’y adhérer un système de refroidissement. Cette dernière étape est cruciale afin d’éviter la surchauffe de la machine. Dans ce cas, ajoutez un rouleau d’isolant ainsi qu’un ventilateur pour y assurer une bonne aération.

Etape 3 : Passer au test de vérification

L’ultime étape avant de procéder au plein emploi de votre machine à pellets consiste à la faire passer par un test de vérification. Pour ce faire, allumez votre machine et ajoutez quelques débris de bois et de papier. Ensuite, prêtez attention au moindre fonctionnement du mécanisme. Si vous remarquez certaines anomalies, n’hésitez pas à revoir chaque détail.

Désormais, inutile de se casser la tête sur le prix des pellets, vous pourrez dès maintenant concevoir vos propres combustibles.

 

Articles similaires